Banner Zoohackathon

ZooHackathon

LUTTE CONTRE LE TRAFIC D'ANIMAUX SAUVAGES

lutte contre trafic d'animaux sauvages

Août 2020. En plein cœur de l’été, nous recevons une sollicitation hors du commun : l’ambassade des Etats-Unis à Paris nous propose d’être le co-organisateur européen d’un événement qu’elle organise annuellement : le Zoohackathon 2020.

Ce hackathon initié en 2016 par l’administration Obama a pour but d’encourager l’innovation et l’émulation. Des équipes d’étudiants et de professionnels de l’IT se constituent pour créer une solution technologique pour lutter contre le braconnage, mais aussi sensibiliser le public à l’importance de la protection de la biodiversité : une action incarnant un des piliers fondamentaux du Free Spirit.

Nous acceptons donc avec fierté cette mission qui, nous le sentons, va largement contribuer à nous faire grandir. Les premiers contacts avec l’ambassade se passent très bien, nos contacts principaux nous félicitent déjà pour la qualité du dossier préliminaire sur lequel nous planchons en un weekend.

Mais ce n’est que le début de ce projet fou. Dès septembre, l’équipe de choc qui va travailler sur le hackathon est constituée : Valentine, Hélène, Laure, Rosa, Marleen, Marine, Mouss, Jonathan, Eugène, Fabrice et moi-même.

Nous nous mettons rapidement en ordre de bataille pour avancer le plus efficacement possible : moins de 2 mois pour organiser pour la première fois un événement virtuel d’ampleur européenne. Nous sommes de plus en plus honorés et heureux que des experts et partenaires renommés comme l’IUCN Netherlands ou l’IFAW rejoignent le projet et avons conscience du rôle prépondérant de nos interlocuteurs de l’ambassade des Etats-Unis à Paris qui s’avèrent être de véritables ambassadeurs du Free Spirit.

La préparation de l’événement est très intense mais nous voici arrivés au début officiel de la compétition, le vendredi 6 novembre. Nous jonglons tous entre télétravail et derniers préparatifs de la cérémonie d’ouverture, qui débute à 17h.

Inaudibe Voices Zoohackathon Lutte contre le trafic d'animaux sauvages
animaux sauvages inaudible voices
Geran de Klrek

Des intervenants passionnants se succèdent : des représentants de l’ambassade et du gouvernement américain, du ministère français de la Transition Ecologique, mais aussi de l’IUCN Netherlands, du Smithsonian Conservation Biology Institute et des Nations Unies. Fabrice, Valentine et moi intervenons aussi pour présenter le Free Spirit, le déroulement du hackathon et les problématiques sur lesquelles les candidats vont plancher durant 48h. Les candidats démarrent alors officiellement la compétition.

Le samedi 7 novembre commence en douceur avec un mot d’accueil d’Hélène, puis une présentation très intéressante de l’IFAW. Nous avons décidément de la chance de collaborer avec des institutions qui sont des références mondiales sur la protection de la biodiversité. Cette seconde journée est de nouveau intense : les candidats avancent sur leur solution après choix de leur problématique, pendant que les mentors IT, spécialistes de la biodiversité, éthique et communication les conseillent avec beaucoup d’enthousiasme et de bienveillance.

L’après-midi est ponctué de présentations de Microsoft et d’Interpol, qui passionnent tout autant les candidats que notre équipe d’organisation. La journée touche à sa fin, nous sommes tristes de l’abandon de certaines équipes mais heureux que la plupart d’entre elles soient toujours aussi motivées.

La journée du dimanche passe à grande vitesse après une montée de stress matinal ; seulement 8 équipes sur les 29 inscrites ont rendu leur projet sur la plateforme Devpost peu avant l’heure butoir de midi. Après plusieurs éclaircissements sur les livrables auprès des candidats, il est temps pour l’équipe de présélection de se mettre en piste. Malgré un temps limité pour passer en revue les 18 projets livrés, nos experts et partenaires, en collaboration avec les équipes du Free Spirit, sélectionnent efficacement et intelligemment les 10 meilleurs projets qui seront évaluées par nos 7 Juges.

Panda roux
Photo : Michael Payne - Unsplash
Protection des animaux menacés
Ellicia - Unsplash

En parallèle de notre Jury d’experts, il nous tenait à cœur de donner la parole aux citoyens et leur permettre de voter pour leurs solutions préférées, ce que nous avons pu mettre en place grâce à une plateforme collaborative dénichée par Jonathan. Plus de 2 000 personnes se prêtent au jeu, et nous confortent par la même occasion dans l’idée que la protection du vivant est l’affaire de tous.

Cet événement intense se clôture avec l’annonce des 3 équipes gagnantes, qui recevront des Prix leur permettant de développer leurs compétences professionnelles mais aussi de concrétiser leur solution. L’équipe arrivée en première position, les Bonobros, est sélectionnée pour concourir au hackathon mondial la semaine suivante. Quoi qu’il en soit, l’ensemble des équipes participantes fait maintenant partie intégrante de notre initiative IT for the Planet, dont l’objectif est de tirer profit des nouvelles technologies pour contribuer à la protection de la planète et du vivant. Le Zoohackathon s’achève, mais ce n’est que le début d’une initiative sur laquelle nous sommes accompagnés et soutenus par des partenaires institutionnels prestigieux, ainsi que par des experts renommés. La tornade du Free Spirit continue sa route.